Le messager aux yeux d’ambre

A priori, il s’agit là de mon tout dernier post sur ce blog. En effet, j’ai opté désormais pour un site Internet plus confortable et un nom de domaine un peu plus cool: http://lecrivaindujour.fr/

Et c’est avec une joie non dissimulée que je peux vous annoncer enfin l’arrivée de mon tout premier roman, après un an d’écriture et quatre mois de relecture.

Publicités

L’horizon à l’envers

Une semaine avant mon départ en voyage, il me semblait opportun de profiter du timing pour sortir la dernière critique de la saison. Aujourd’hui, l’un de mes coups de coeur de l’année pour l’instant (je le met troisième, derrière « Un sac de billes » et « Limbo », mais devant « Soumission » et « Durarara!! x3 ». Il s’agit de « L’horizon à l’envers », signé Marc Levy. Bon visionnage!

KonoSuba

Oui, je sais, j’ai toujours du mal à ne pas parler de romans japonais moins d’une vidéo sur deux, et particulièrement de light novels. Mais promis la semaine prochaine en théorie ce ne sera pas le cas. Pour revenir au roman d’aujourd’hui, il s’agit, et ce n’est pas la première fois, d’un roman isekai non-disponible en France. Bon visionnage!

Le deuxième semestre

On revient quelques instants dans le podcast avec un nouvel opus de ma vie, le deuxième semestre de la première année de ma vie étudiante.  À nouveau j’ai pris le pari de tout tourner au même endroit. Je suis pas certain de le refaire pour la prochaine vidéo cela dit. On verra bien! Sur ce, bon visionnage!

Les Lames du Cardinal

Il y a un peu plus d’une semaine, en me baladant un peu au hasard au rayon « Science-fiction » de la FNAC, je suis retombé sur ce roman que j’avais un peu ignoré la dernière fois, au scénario intéressant et premier tome d’une série. N’ayant rien à lire à ce moment-là, j’ai décidé de le prendre. Je dois bien avouer que je ne regrette pas. Aujourd’hui, une critique des « Lames du Cardinal » de Pierre Pevel!

Black Bullet

Il arrive par fois que j’écrive un scénario mais que, par manque de temps ou par flemme, je n’en fasse pas de vidéo. S’il est quand même suffisamment bon pour faire une critique, je le garde au frais pour le jour où j’aurai un peu de retard. Aujourd’hui donc, je publie une critique écrite depuis l’été 2016, sur un light novel, une fois encore. A ceci près que celui-ci n’est pas du meilleur cru. Bon visionnage!